Choeur Symphonia, Villars (42)

2014 2015 marqués
par les 20 ans de
Symphonia

 

Après des études de clarinette, Yannick Berne se tourne rapidement vers la musique vocale et reçoit une solide formation en chant et direction de chœurs. Il est diplômé de plusieurs conservatoires rhônalpins et exerce aujourd’hui la double activité de chanteur et chef de chœurs.

En tant que chanteur, son attrait pour la musique d’ensemble lui vaut d’être sollicité par de nombreux ensembles vocaux en région Rhône Alpes : Opéra National de Lyon, Opéra Théâtre de Saint-Étienne, Solistes de Lyon Bernard Tétu, Ensemble Vocal Masculin OM, Ensemble Vocal Artemus…

Sa voix de ténor lyrique lui permet en outre d’aborder de nombreux répertoires en solistes. À l’oratorio, il a chanté, entre autres, le Requiem de Mozart, la Missa di Gloria de Puccini, le De Profundis de Delalande, la Messe de Sainte Cécile de Gounod, le Magnificat de Jean-Sébastien Bach, le Roi David d'Arthur Honnegger. Récemment, on a pu l’entendre dans le Stabat Mater de Dvořak aux côtés de François-René Duchâble ainsi qu’avec le chœur Philarmonia. En 2014, il crée deux pièces d’Annick Chartreux sous la direction de Philippe Forget.

À l’opéra il a interprété le rôle du Prince dans Cendrillon de Viardot, Ferrando dans Cosí Fan Tutte de Mozart, Candide de Bernstein et Fernando dans Goyescas de Granados. Tout récemment, il a tenu le rôle de Don José dans Carmen et de Pâris dans la Belle Hélène. Il chante régulièrement au festival Musiques en Tricastin sous la direction de Karine Locatelli. Enfin, il vient de se produire dans Les Nuits d’été de Berlioz sous la direction de François Bernard dans le cadre du Festival Ligérien Les Estivales de la Bâtie.

Depuis le début de la saison 2006-2007, Yannick Berne a intégré de façon permanente le chœur de l’Opéra National de Lyon, où il a l’occasion de travailler avec de nombreux chefs de renommée internationale (Evelino Pido, Emmanuel Krivine, Louis Langré, Kasushi Ono…). Depuis quelques années, il est fréquemment distribué dans des rôles du répertoire : Ali Bey dans la Chauve Souris de Strauss, le Guide dans Mort à Venise de Britten, le Premier homme dans Tender Land de Copland. Il est aussi Borsa dans Monna Vanna de Rachmaninov avec l’Orchestre National de Russie et Gontran dans La Vie parisienne mis en scène par Laurent Pelly. En 2013, il participe à la création mondiale de Claude, opéra de Thierry Eschaich sur un livret de Robert Badinter où il tient le rôle du Premier détenu. En 2014, il chante le Capitaine dans l’opéra de Verdi Simon Boccanegra sous la direction du jeune chef Daniele Rustoni.

En tant que chef de chœur, Yannick Berne dirige Symphonia depuis 1994. Avec cet ensemble, il a donné plus de 150 concerts, participant ainsi activement à la vie musicale du département de la Loire et de la région. Depuis 2006, Yannick Berne et Symphonia ont multiplié les partenariats régionaux et sont fréquemment associés aux projets de la Mission Voix du Conseil général de la Loire ainsi qu’aux concerts de l’Opéra Théâtre de Saint-Étienne (Requiem de Verdi, IXème Symphonie de Beethoven). Enfin, il crée en 2006 le chœur de chambre Sinfonietta, structure souple où se rencontrent amateurs éclairés, étudiants chanteurs et professionnels aguerris. Cet ensemble aborde désormais aussi bien le répertoire baroque (Cantates de Bach, Jephté de Carissimi…) que romantique (Petite Messe